Détection spécifique et quantification de nanoparticules en milieu organique par Single Particle ICP-MS/MS

IFP Energies nouvelles - Lyon | Ref : R0520S-LIENEMANN-2021

Stage - Physique et Analyse

  • Début

    entre février et juillet 2021

  • Durée

    de 5 à 6 mois

  • Localisation

    Rhône

  • Indemnité

    Oui


IFP Energies nouvelles (IFPEN) est un acteur majeur de la recherche et de la formation dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. De la recherche à l’industrie, l’innovation technologique est au cœur de son action, articulée autour de trois priorités stratégiques : mobilité durable, énergies nouvelles et hydrocarbures responsables.

Dans le cadre de la mission d’intérêt général confiée par les pouvoirs publics, IFPEN concentre ses efforts sur :

  • l’apport de solutions aux défis sociétaux de l’énergie et du climat, en favorisant la transition vers une mobilité durable et l’émergence d’un mix énergétique plus diversifié ;
  • la création de richesse et d’emplois, en soutenant l’activité économique française et européenne et la compétitivité des filières industrielles associées.

Partie intégrante d’IFPEN, l’école d’ingénieurs IFP School prépare les générations futures à relever ces défis.

Détection spécifique et quantification de nanoparticules en milieu organique par Single Particle ICP-MS/MS

La détection de nanoparticules revêt une importance cruciale ces dernières années avec l’ajout de nanoparticules dans toutes sortes de substrats utilisés dans la vie de tous les jours (aliments, produits d’hygiène, peinture, additifs…). Le devenir de ces nanoparticules, potentiellement dangereuses, dans l’environnement ou dans l’organisme, est aujourd’hui suivi scrupuleusement. Plusieurs techniques ont été mises au point pour détecter les nanoparticules à l’état de traces au sein de matrices aqueuses parfois complexes, notamment l’ICP-MS/MS.

Les nanoparticules sont utilisées pour leurs diverses propriétés physico-chimiques, leurs propriétés antibactériennes, mais aussi pour leurs propriétés catalytiques souvent supérieures aux catalyseurs conventionnels. Dans ce cadre, des nanoparticules se trouvent souvent dans des milieux organiques et leur caractérisation pose les mêmes problèmes que lors de leurs présences en milieu environnemental, si ce n’est que la présence de solvants organiques complexifie l’utilisation de l’ICP-MS/MS.

L’objectif de ce stage est de tester l’usage de la méthode de caractérisation de particules uniques par ICP-MS/MS (spICP-MS/MS) en milieu organique afin de pouvoir développer cette technique dans le domaine industriel.

L’avantage de la technique de spICP-MS/MS est de pouvoir dimensionner la taille des particules présentes dans un mélange, mais aussi d’accéder à la composition chimique de la nanoparticule soumise à l’analyse. Cette performance n’est possible que par l’extrême sélectivité et sensibilité de l’ICP-MS/MS disponible au laboratoire de l’ISA (Institut des Sciences Analytiques).

La thématique industrielle de recherche est la présence naturelle ou artificielle de nanoparticules dans divers fluides organiques complexes, dans le but d’améliorer la qualité des carburants et de limiter les nuisances environnementales causées par ces produits.

L’encadrement du stage sera composé de l’équipe universitaire mentionnée dans cette offre, accompagnée du tuteur industriel qui dispose d’une sérieuse expérience des dosages organiques en ICP-MS/MS depuis plusieurs années.

Mots Clé : nanoparticules, spICP-MS/MS, fluide organique complexe


CHARLES-PHILIPPE LIENEMANN
Rd point de l’échangeur de Solaize, BP 3
69360 - SOLAIZE